Changez de paradigme : vous n’êtes pas anxieux !

Changez de paradigme : vous n’êtes pas anxieux !

Ou comment notre vision du monde induit notre comportement.

NDLR : Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses.

Nous avons tous deux types de pensées : celles qui dépeignent le monde tel que nous pensons qu’il devrait être et celles qui le représentent tel qu’il est vraiment.

Cependant, il est très rare que nous questionnions ces pensées et que nous mettions en doute notre vision du monde et sa véracité.

Nous ne voyons jamais les choses telles qu’elles sont, nous les voyons telles que nous sommes.Anaïs Nin

Nous ne sommes souvent pas même conscients de l’existence de ce « voile » qui filtre notre vision du monde, à la manière d’un daltonien ignorant de son mal.

Nous partons du principe que le monde est, ou doit être, tel que nous le voyons. Et pourtant il faut observer ce filtre à travers lequel nous voyons le monde tout autant que le monde lui-même.

Cette situation engendre donc des comportements et des attitudes inadaptées, qui ne sont que la conséquence de nos perceptions et nos pensées erronées.

Cette façon que nous avons de voir le monde, avec ou sans voile, est à l’origine de notre façon de nous comporter et d’agir.

Mais ce « voile » n’est pas innocent. Il est le produit des influences qui s’exercent sur nous depuis notre enfance, qu’elles proviennent de la famille, de la religion, des amis ou de l’école.

Nous pensons chacun voir le monde de façon claire et objective, mais d’autres le voient d’une façon tout aussi claire et objective, mais différemment.

Deux personnes peuvent voir la même chose, ne pas être d’accord sur ce qu’elles voient, et avoir toutes les deux raison. Ce n’est pas logique, c’est psychologique.

Chacun voit le monde de manière unique à travers le prisme de son vécu, et quand nous décrivons le monde, c’est l’image que nous avons de nous-même qui s’exprime.

C’est pourquoi il faut sauter le pas et changer de paradigme. Cesser de se cantonner à l’image d’anxieux que vous renvoie le « voile » produit de votre expérience.

Vous n’êtes pas anxieux. Votre être ne se cantonne pas à cette image que l’on vous renvoie en permanence, vous n’êtes pas résumé par cet adjectif.

Il n’est pas honteux d’admettre que l’on a de l’anxiété sociale, mais se résumer à son anxiété est une erreur et empêche d’aller de l’avant et de changer.

Changer de paradigme et cesser de se résumer à son anxiété nous amène à changer de monde et engendre des modifications profondes dans nos convictions, nos comportements, nos relations avec les autres : dans nos vies.

Bien sûr, ces changements ne peuvent se faire en un claquement de doigt, ils sont même souvent lents et douloureux.

Il est aisé de visualiser ce processus de changement dans le domaine du physique, mais le comprendre dans le domaine du mental et des relations humaines est souvent beaucoup plus difficile.

Nous recherchons souvent des « raccourcis » et espérons nous épargner des efforts en sautant telle ou telle étape.

Mais comme pour le physique, la progressivité et la régularité sont primordiales dans le domaine du bien-être mental.

Le chemin se fait d’un pas lent mais assuré. Tout édifice a besoin de fondations et se construit pierre après pierre.

C’est pourquoi nous avons créé Happily, pour vous accompagner avec des activités en ligne de 10 minutes chaque jour.

Nous avons la conviction que l’accès au bien-être psychologique est un droit et non un privilège.

Nous croyons en un monde où l’on peut prendre soin de son mental aussi facilement que de son physique.

Rejoignez-nous, vous pourriez devenir vous-même !

Texte issu du métissage du texte fondateur de Happily et d’extraits de « 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » de Stephen R. Covey, qui illustre parfaitement la mission d’Happily.